• Interlude culturel

    J’ai aussi une culture picturale (1)

    Je l’avais déjà mentionné, ma plus grande découverte pragoise, ce fut la collection de photos prises par Mucha. Outre le plaisir naturel que je ressens quasi systématiquement face à des productions photographiques témoignant d’autres temps et d’autres modes de vie (mon empire pour une photo de Marie-Antoinette), quelque chose d’autre émergea. Ces photos de son studio, de tous ces artistes en communion, créant, ou juste faisant les cons (pour rendre à César ce qui est à César), réveilla un battement particulier dans mon corps. Soudain, je n’étais plus simple spectatrice de l’aboutissement de son art, j’étais immergée dans son quotidien, et cette photo en particulier, je me souviens très bien…

  • Interlude culturel

    J’ai aussi une culture littéraire (2)

     » On s’ennuie de tout, mon ange, c’est une loi de la nature ; ce n’est pas ma faute. » Les liaisons dangereuses, Pierre Choderlos de Laclos (1782) Y-a-t-il au fond lecture plus jouissive que le récit détaillé des vices de la Merteuil ? J’en doute et je les ai dévorés en une nuit, sur un coup de tête. Et pour une fois, c’est avec ennui et colère que j’ai vu triompher l’ennuyeuse vertu.

  • Photographie

    Le passage #2 Le plein

    Quand j’ai terminé ma première expérience de double exposition et un peu montré mes photos au public (traduire, dans des groupes sur Facebook), ma première idée a été de retenter immédiatement l’expérience en corrigeant mon erreur principale, à savoir la prédominance du blanc. J’ai aussitôt troqué fond blanc contre fond noir, chemise blanche contre chemise noire et fleurettes contre plantes tropicales (parce que j’avais envie). J’avais une idée toute faite de ce que j’allais produire, j’aimais l’idée du contraste ombre et lumière (pas au sens photographique du terme, mais plutôt d’un point de vue émotionnel), et je me voyais déjà vous faire un laïus long comme un jour de pluie…

  • Photographie

    J’ai un objectif (sort of)

    Il paraît que quand la même conversation revient plusieurs fois autour de toi c’est que tu as quelque chose à comprendre… J’ai toujours eu une forte tendance à m’éparpiller, à m’intéresser à tout à la fois, à vouloir tout tester, tout goûter, tout essayer sans jamais aller au fond de rien. Il m’aura fallu pas mal d’années pour enfin parvenir à dompter ce détestable trait de caractère et à me construire des objectifs carrés. L’année dernière, je m’étais fixée l’écriture du roman et l’apprentissage de la photo. Si sur le coup ça a marché au-delà des mes attentes, on peut dire que l’été a un peu émoussé cette belle progression……

  • Photographie

    Cet été, j’ai testé des pellicules

    Bon je pense que tu te rappelles de la façon dont j’ai rempli ma valise pour cet été (et je te le dis franchement, ça n’arrivera plus, la leçon fut édifiante, j’aime voyager léger et je suis faite pour voyager léger) (et si tu t’inquiètes de la destinée des Oiseaux se cachent pour mourir, sache que je ne l’ai jamais fini, parce que la vie est trop courte pour lire des trucs pourris, et qu’il est maintenant livré à lui-même quelque part en Bretagne, à jamais séparé du tome 1) et bref (oh là là cette digression interminable et ce n’est que le premier paragraphe !) le seul truc que…

  • Interlude culturel

    J’ai aussi une culture télévisuelle (1)

    Peut-on parler de chef-d’œuvre quand on aborde le sujet des séries télé ? Dans le cadre de certaines, la photographie se défend. Pour d’autres, le scénario sort du lot et parfois la portée humaine dépasse de nombreuses création. Néanmoins, une seule pour moi mérite le titre d’œuvre à proprement parler. Il s’agit, à la non-surprise générale, de Twin Peaks. Car tu ne le sais peut-être pas, mais il y a un peu plus d’un an j’ai commencé Twin Peaks, et j’ai détesté. Détesté au point de traquer toutes les critiques négatives sur Sens critique, tant j’étais persuadée de passer à côté d’une pièce maîtresse, et tant j’avais besoin de comprendre…

  • Interlude culturel

    J’ai aussi une culture musicale (4)

    Je peux dire avec certitude que Macy Gray a eu une importance majeure dans ma compréhension de mes goûts musicaux, mais je ne saurais plus dire exactement quels chemins m’y ont menée. Je me souviens avoir pas mal tâtonné du jazz vers la soul, en partant d’artistes bien vieux (pour ne pas dire bien morts) vers des productions plus récentes, bien que déjà un peu anciennes. Serais-je finalement de ces personnes assez peu originales qui préfèrent l’avant ? De toutes façons j’aime mes auteurs entre morts et bien bien morts, alors pourquoi pas des musiciens vivants mais plus tout jeunes ? Ai-je d’abord entendu son nom dans une série en…

  • Interlude culturel

    J’ai aussi une culture musicale (3)

    L’art n’a pas une façon unique d’être perçu, et c’est ce qui rend la production comme la réception de chaque création si intéressantes. J’ai découvert Sébastien Tellier par ce morceau sur un Tumblr des années auparavant. Il accompagnait des photos d’océan dans une atmosphère un peu vintage empreinte de nostalgie et de liberté. Depuis, ce morceau est pour toujours lié à une vision de route sinueuse en bord de mer, les vitres ouvertes laissant passer les rayons de soleil estival et l’odeur de la mer. C’était donc le mois parfait pour partager avec vous ce morceau.