• Vie intérieure

    La logique, tu sais…

    Les gens normaux : Se mettent à ranger leur appartement directement en rentrant du travail et se couchent à 22h30 après avoir bu une tisane et lu un chapitre de leur livre de chevet. Moi : Glande dans le lit en regardant d’un œil éteint la masse de tâches ménagères qui l’attend. Se lève subitement à 23h30 pour réaménager l’espace, faire la vaisselle, rédiger trois bilans comptables et entamer une réfection complète de la salle de bain. Normal. (J’ai officiellement renoncé à comprendre le fonctionnement interne de mon cerveau.)

  • Vie intérieure

    Tu sais quoi ? C’était vraiment mieux avant

    J’ai toujours lutté contre cette phrase que je trouve d’une hypocrisie sans nom. Non, ce n’était pas mieux avant. C’était au mieux plus facile parce qu’on était plus jeunes, plus adaptables, qu’on subissait moins, qu’on ignorait mieux, qu’on combattait avec plus d’ardeur. Mais si les vieux de tous lieux et de tous temps répètent inlassablement que tout était mieux avant, alors acceptons la réalité, c’est juste qu’ils vieillissent. Les jeunes étaient plus polis et on respectait les anciens, et puis on échangeait avec ses voisins (des fois du lait, des fois son mec), et la météo, c’est vraiment plus ce que c’était. Les politiciens c’est tous des pourris (alors que…

  • Vie intérieure

    Et sinon quoi de neuf ?

    Dieu que je hais cette question. Chaque fois qu’on me la pose, je sens une espèce de panique m’envahir. C’est trop flou, trop vaste, et je ne vois pas ce qu’on attend de moi. Le boulot ? les amis ? le sexe ? la famille ? les sorties ? les projets ? l’hygiène de vie ? les rencontres idiotes ? les lectures ? le ciné ? les séries ? Au final j’ai l’impression que c’est la question des gens à qui on a rien à dire. Je sais pas moi, demande-moi si j’aime bien la danse, si j’ai mangé un truc fabuleux ces derniers jours, le nom de l’acteur qui…

  • Vie intérieure

    2018 commence bien, c’est gentil de demander (2)

    Le problème quand t’as une famille où tous les membres ont une longévité exceptionnelle, c’est qu’à moins d’avoir envie de te retrouver seule à 150 ans à jouer au Jungle Speed au cimetière les dimanches après-midi, tu vois moyen l’intérêt de soigner ton hygiène de vie. Mais comme j’ai le goût du risque j’ai décidé de tenter une nouvelle expérience pour 2018 et de dormir la nuit.

  • Vie intérieure

    Entre parenthèses

    J’ai pas envie d’y aller. J’ai l’impression d’être une gamine à la veille de la rentrée des classes, dans une école nouvelle et trop grande, avec plein d’élèves trop impressionnants et sûrs d’eux. J’ai envie de m’enfermer dans ma chambre, de me rouler en boule sous la couette et d’hiberner, tout simplement. Il n’y a pas les bonnes personnes pour m’encourager, il manque des blagues et des bras pour m’entourer. J’ai l’impression de me réveiller d’un long rêve et d’avoir tout inventé. Dieu sait que j’ai l’imagination fertile, alors pourquoi pas après tout ? Je retrouve le même entourage bienveillant, les mêmes gestes quotidiens, les mêmes murs. Des petites montagnes…

  • Vie intérieure

    2018 commence bien, c’est gentil de demander (1)

    Pour 2018, j’ai prévu d’avoir une longue gueule de bois pour me remettre de la terrible murge que fut 2017. En 2017, j’ai quitté mon mec, j’ai quitté mon job, je me suis définie comme artiste, j’ai commencé la photo, j’ai commencé la danse, je suis devenue professionnelle du deuil, j’ai rencontré mon père, j’ai vécu sur le canapé de sept personnes différentes, j’ai découvert que je préférais vivre seule, j’ai dit non au couple, deux fois, j’ai pris un chat, j’ai changé la déco et la configuration de mon appart, j’ai dit non, j’ai pas envie, trop de fois pour le comptabiliser, j’ai pris confiance en moi, j’ai changé…

  • Vie intérieure

    Si tu veux tout savoir, j’ai toujours su, en fait

    Ça fait cinq ans que je suis diplômée, et à peu près autant que je ne pense qu’à me réorienter. Cinq ans que je noircis des feuilles entières de projets, que je glane à droite ou à gauche des renseignements sur des professions diverses et variées, et que je remplis des colonnes de pour et de contre. Il me faut de l’argent, un rythme de vie acceptable, du plaisir dans la pratique, de la liberté, de la facilité. Beaucoup de critères, certainement. Mais c’est parce que j’ai un objectif, voyez-vous, j’aimerais avoir du temps pour écrire et faire de la photo. … Attends. Attends attends. C’est pas déjà le cas…