• Vie culturelle

    J’ai toujours rêvé de prendre mon thé en feuilletant un bon magazine

    Mais bien sûr, comme je suis incapable de me lever à une heure décente, je ne bois jamais de thé avant de partir travailler et, entre nous, c’est déjà pas mal si je prends le temps de me sécher les cheveux, ça reste de l’ordre du fantasme. Mais, mon rythme de travail aidant, mon goût pour une certaine forme d’art s’affirmant avec le temps, et bien j’ai fini par décider de m’abonner à des magazines, que finalement je lis principalement le soir avant de me coucher, car rien ne m’agace plus que de me coucher avec mon téléphone. (Pour ceux qui se demandaient pourquoi on tombe sur ma messagerie à…

  • Vie culturelle

    J’ai re re re re re regardé L’auberge espagnole

    Ce film, c’est ma deuxième cassette vidéo. Ma mère s’était enfin décidée à acheter un magnétoscope, et je pense qu’elle n’a pas tardé à le regretter parce que ce film je l’ai mis en boucle, pour faire mes devoirs, faire de la peinture, inventer des histoires, manger et écrire à mes potes. Des mois durant il est devenu le fond sonore de mes activités quotidiennes, le fredonnement rassurant qui berçait mes aspirations et mes espoirs, tant et si bien que moi qui n’ait aucune mémoire auditive, j’ai fini par en connaître les moindres dialogues. Jamais, non jamais je n’aurais cru qu’il pu avoir une influence aussi profonde. Encore que de…

  • Vie culturelle

    Dieu est une fangirl comme les autres

    En ce moment je n’arrive pas à ouvrir le moindre roman, par contre pour ce qui est des essais ou autres livres à visée purement informative, ça y va. De fait je continue sereinement mon mois sur le judaïsme. Et pour tout dire je passe plutôt un excellent moment, pour ne pas dire que je suis complètement à fond, je me retrouve même pas mal dans certains points de leur philosophie (non, je ne compte pas me convertir, on se calme). Quand, au détour d’une page, je suis tombée sur ce dialogue :  » Dieu a créé le monde depuis six jours, et depuis tout ce temps que fait-il ? »…

  • Vie culturelle

    Tu veux devenir auteur, alors fais un travail d’investigation, comme les auteurs

    C’est ce que m’a répondu ma pote musulmane quand je l’ai interrogée sur le judaïsme (oui, je sais qu’être juif et être musulman ce n’est pas pareil, mais moi j’ai pas de potes juifs, et j’y connais de toutes façons rien non plus à la religion musulmane) (pour une catholique on peut pas dire que je sois vraiment experte sur le sujet non plus). Une de mes copines, qui se reconnaîtra, a décidé de passer chaque mois un sujet au crible pour améliorer sa culture. Comme je suis plutôt du genre monomaniaque quand je m’intéresse à un sujet, j’ai décidé de totalement copier sur elle (car je n’ai aucune personnalité)…

  • Vie culturelle

    Je me suis soignée sur Netflix

    Tout ça a commencé parce que ma coloc est venu le week-end dernier avec une seule exigence : du fluff (parce qu’on ne peut pas toujours avoir envie de drames primés aux oscars) et que du coup elle m’a proposé de regarder Princesse malgré elle. Moi je ne me rappelais plus si j’avais déjà vu le film mais je me souvenais avoir adoré le livre du temps de mon adolescence (parce qu’on ne peut pas aimer que les prix Goncourt). J’avais en mémoire Michael (qui est, de façon très inattendue, un intellectuel avec de beaux cheveux), le cancer des testicules et une meilleure amie absolument infecte. Le revival de l’adolescence…

  • Vie culturelle

    Un auteur perdu chez les cowboys ténébreux

    On m’a souvent demandé de raconter l’atmosphère du roman sur lequel je travaille, et chaque fois je me perds dans des descriptions alambiquées, sans jamais parfaitement arriver à mettre le doigt sur ce que je recherche. J’ai bien essayé de créer la playlist parfaite pour m’en imprégner, et surtout transmettre ce climat spécifique, mais là encore j’ai dû renoncer. Car il y avait bien des musiques qui correspondaient à un instant précis, mais rien qui ne décrive l’ambiance générale. Et puis, la semaine dernière, errant comme une âme en peine sur youtube, désespérément à la recherche de quelque chose de neuf à écouter (un problème assez récurrent dans ma vie,…

  • Vie culturelle

    Je crois que j’ai un problème avec les années 80

    L’idée m’avait déjà effleurée quand, après avoir fait un marathon The Goldbergs j’avais enchaîné avec Freaks ans Geeks puis Stranger things, et la suspicion avait pris une certaine ampleur quand j’ai renoncé à mes playlists habituelles (je suis assez planplan en matière de musique) avec la b.o. des deux saisons de Stranger things, moi qui n’aie jamais vraiment été du genre nostalgique. Puis j’ai commencé à considérer les pulls à motifs avec émotion, à jeter un oeil envieux sur les roller disco et les talkie walkie et à me demander si ce n’était pas ça le bonheur, au fond. Et puis ce week-end j’ai regardé Some kind of wonderful, que…

  • Vie culturelle

    J’ai regardé l’intégrale de Stranger things (deux fois)

    Tu te rappelles quand sur mon ancien blog je racontais ma vie et que ma vie c’était surtout et beaucoup des séries ? J’avais 24 ans, cinq ami(e)s, je passais mes week-ends à Paris et à Besançon, je regardais séries sur séries (et j’avais même pas Netflix à l’époque) et je parlais que de ça. Des fois, en relisant mon ancien blog, je me dis que j’avais vraiment pas de vie. Des fois, quand je vois la vie que j’ai maintenant, je me dis que j’avais tout compris. Que t’as pas besoin d’avoir trente potes si t’as les bons, que tu peux pas être disponible tout le temps, partout, pour…

  • Vie culturelle

    J’ai assisté à mon premier concert de métal

    Et mon plus gros problème ç’a été les fringues. Je sais pas toi, mais moi depuis que j’ai fait le tri ultime de ma penderie, je mets un point d’honneur à n’avoir que des fringues stylées et de bonne facture. Tu me diras que ça fait de moi une snob, mais quand tu craqueras ton cinquantième jean de l’année alors que je n’en porte qu’un sur dix mois et qu’il ne bouge pas, on en reparlera. Toujours est-il qu’avant de te faire la morale, je te parlais de mon premier concert de métal où, évidemment, j’avais envie d’avoir un peu la classe. J’ai dépassé le stade où j’essaie d’adapter ma…

  • Vie culturelle

    Mon meilleur ami, ce héros

    Ce soir j’ai vu Gravity et Interstellar, et s’il y a bien une chose que le premier m’a appris, c’est qu’il y a lundi de merde au bureau et lundi de merde au bureau. Du second, j’ai compris qu’un film qui dure 3 heures ne peut pas en paraître moitié moins, quand bien même c’est un youtubeur qui le dit (c’était quoi cet invité sérieusement ?). Et surtout, ce qu’on retiendra de cette soirée, c’est qu’en fait la réponse n’est pas 42, comme je l’avais toujours cru, mais les rétrofusées. Si, c’est important les rétrofusées, on ne s’en rend pas compte avant que ça sauve tout le monde dans deux…