• Les hommes et moi

    What the hair happened to me

    Moi, mon genre d’hommes, ça a toujours été l’intellectuel de service. Tu sais, celui dont tu peux apercevoir les petites cellules grises s’agiter sous sa chevelure (j’aime aussi les mecs qui ont de beaux cheveux, c’est un fait), celui qui fait les déductions les plus ardues pendant que les autres en sont encore à additionner les indices dans la douleur. Voilà, je suis une Serdaigle et j’aime les intellectuels. C’est pas bien grave en soi, si ce n’est que dans la vraie vie, c’est pas exactement le genre de mecs qui se bouscule au portillon. (Moi en général j’attire plutôt ça, ou ça). Et moi, comme j’ai pas non plus…

  • Vie intérieure

    J’ai faim

    Je sais que Dieu existe parce que ce mois-ci j’ai des réductions sur la mousse au chocolat Michel et Augustin avec ma carte Monoprix. * Alors je sais qu’acheter Michel et Augustin c’est mal parce que le mariage pour tous toussa et en plus ça va meuf, c’est quand même pas si compliqué que ça à faire de la mousse au chocolat, pense aux gays quand tu fais tes courses et prends-toi un peu en main ! Alors je te dirais que je sais pas si t’as bien remarqué le mois que je passe mais que franchement tu crois vraiment que j’ai le temps pour des considérations politiques de ce…

  • Vie culturelle

    J’ai regardé l’intégrale de Stranger things (deux fois)

    Tu te rappelles quand sur mon ancien blog je racontais ma vie et que ma vie c’était surtout et beaucoup des séries ? J’avais 24 ans, cinq ami(e)s, je passais mes week-ends à Paris et à Besançon, je regardais séries sur séries (et j’avais même pas Netflix à l’époque) et je parlais que de ça. Des fois, en relisant mon ancien blog, je me dis que j’avais vraiment pas de vie. Des fois, quand je vois la vie que j’ai maintenant, je me dis que j’avais tout compris. Que t’as pas besoin d’avoir trente potes si t’as les bons, que tu peux pas être disponible tout le temps, partout, pour…

  • Vie intérieure

    Je me suis engueulée avec l’univers

    Ça a commencé un peu bêtement, comme toutes les histoires qui impliquent l’univers, de toutes façons. J’étais sortie m’acheter trois bouteilles de Badoit, parce qu’on était lundi et que j’avais établi depuis quelques temps que c’était ma consommation hebdomadaire habituelle et pour une fois, je sais pas, j’ai eu envie d’anticiper. Grand bien m’en fit, puisque de retour d’Interma… (Chut chut pas de marques !), alors que l’ascenseur venait vaillamment de nous amener, moi et mes trois bouteilles, au sixième étage, ce fut le drame. Bon, tu vas me dire que j’exagère, car en vrai, à ce moment-là, je fis juste tomber mes clés à mes pieds. Un acte d’une…

  • Style

    On raconte que j’ai un problème

      Moi sérieux ça m’agace les gens qui critiquent… … sous prétexte que leur vie est triste et qu’ils préfèrent des sacs conventionnels… … alors que moi je me trouve très pragmatique… … car t’en connais beaucoup toi des sacs qui sont aussi versatiles ? … que tu peux emmener pour faire tes courses ? … mettre tes affaires de danse et de piscine ? … ramener des cadeaux de vacances et traîner tout ton barda au boulot ? … alors évidemment que je suis obligée d’en avoir plusieurs pour rester fonctionnelle… … mais entre nous c’est pas non plus des sacs de créateur… … et je ne vois pas vraiment le problème à en…

  • Vie culturelle

    J’ai assisté à mon premier concert de métal

    Et mon plus gros problème ç’a été les fringues. Je sais pas toi, mais moi depuis que j’ai fait le tri ultime de ma penderie, je mets un point d’honneur à n’avoir que des fringues stylées et de bonne facture. Tu me diras que ça fait de moi une snob, mais quand tu craqueras ton cinquantième jean de l’année alors que je n’en porte qu’un sur dix mois et qu’il ne bouge pas, on en reparlera. Toujours est-il qu’avant de te faire la morale, je te parlais de mon premier concert de métal où, évidemment, j’avais envie d’avoir un peu la classe. J’ai dépassé le stade où j’essaie d’adapter ma…