• Vie intérieure

    2018 commence bien, c’est gentil de demander (2)

    Le problème quand t’as une famille où tous les membres ont une longévité exceptionnelle, c’est qu’à moins d’avoir envie de te retrouver seule à 150 ans à jouer au Jungle Speed au cimetière les dimanches après-midi, tu vois moyen l’intérêt de soigner ton hygiène de vie. Mais comme j’ai le goût du risque j’ai décidé de tenter une nouvelle expérience pour 2018 et de dormir la nuit.

  • Interlude culturel

    In 2018, know that worrying is as effective as trying to solve an algebra equation by chewing bubblegum

    Ladies and gentlemen of the class of ’97 Wear sunscreen If I could offer you only one tip for the future Sunscreen would be it The long term benefits of sunscreen have been proved by scientists Whereas the rest of my advice Has no basis more reliable than my own meandering experience I will dispense this advice now Enjoy the power and beauty of your youth Oh, never mind You will not understand the power and beauty of your youth until they have faded But trust me, in 20 years you’ll look back at photos of yourself And recall in a way you can’t grasp now How much possibility lay…

  • Vie intérieure

    Entre parenthèses

    J’ai pas envie d’y aller. J’ai l’impression d’être une gamine à la veille de la rentrée des classes, dans une école nouvelle et trop grande, avec plein d’élèves trop impressionnants et sûrs d’eux. J’ai envie de m’enfermer dans ma chambre, de me rouler en boule sous la couette et d’hiberner, tout simplement. Il n’y a pas les bonnes personnes pour m’encourager, il manque des blagues et des bras pour m’entourer. J’ai l’impression de me réveiller d’un long rêve et d’avoir tout inventé. Dieu sait que j’ai l’imagination fertile, alors pourquoi pas après tout ? Je retrouve le même entourage bienveillant, les mêmes gestes quotidiens, les mêmes murs. Des petites montagnes…

  • Vie intérieure

    2018 commence bien, c’est gentil de demander (1)

    Pour 2018, j’ai prévu d’avoir une longue gueule de bois pour me remettre de la terrible murge que fut 2017. En 2017, j’ai quitté mon mec, j’ai quitté mon job, je me suis définie comme artiste, j’ai commencé la photo, j’ai commencé la danse, je suis devenue professionnelle du deuil, j’ai rencontré mon père, j’ai vécu sur le canapé de sept personnes différentes, j’ai découvert que je préférais vivre seule, j’ai dit non au couple, deux fois, j’ai pris un chat, j’ai changé la déco et la configuration de mon appart, j’ai dit non, j’ai pas envie, trop de fois pour le comptabiliser, j’ai pris confiance en moi, j’ai changé…

  • Interlude culturel

    2017 est mort, et si on devait résumer…

    … il était temps. Closed my door, forgot my key Missed my bus in the pouring rain It’s been the usual sunday with a flu And I just can’t get over you Burnt my toast and lost your number Cut my finger, spilled my beer It’s been the usual sunday with a flu And I just can’t get over you I put your stockings in my purple boots What if I don’t get over you? Had a chat and left my hat Ate my dog and walked my cat It’s been the usual sunday with a flu And I just can’t get over you I put your stockings in my…