Les hommes et moi

Ce moment où tu te dis que ta vie aurait été plus simple si t’étais tombée amoureuse d’un mec qui s’appelle Avigdor

Ou Elior.

Ou Iago.

Ou Octavien.

Ou Priam.

Parce qu’alors t’aurais peut-être pu traverser la ville, mater cinquante séries, parler avec tes potes et lire vingt-neuf bouquins sans croiser son nom toutes les trente secondes. Bordel.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *