Vie intérieure

Philoménal Phénomène, la première année en statistiques

Parce que personne (moi la première) n’y croyait à ce blog et ne devinerait qu’il batterait à plates coutures tous ses prédécesseurs. Parce que pas une seule fois au cours de cette année je me suis forcée à y écrire, parce que j’ai adoré la tournure des événements et la façon dont mon ton a évolué tout au long de l’année.

Au cours des douze mois précédents, j’ai écrit 126 articles, soit une moyenne de 10 articles par mois. Le mois le plus prolifique fut avril 2018 avec 24 articles (!!!!). Le mois où j’ai été le plus absente est celui de septembre 2017 avec 4 articles (rien à voir, donc).

L’article le plus lu est Tu me manques sale con (moi je préfère le premier mais bon).

La journée avec le plus de visite est le 26 février 2018.

La catégorie la plus pourvue à l’heure actuelle est Vie intérieure (45 articles) suivie de Les hommes et moi (28 articles) (quand je pense que quand j’ai créé cette catégorie je pensais que je n’aurais rien à y raconter…) et de Photographie (16 articles).

Ce que je n’avais décidément pas prévu :

  • J’adore voyager mais je suis incapable de remplir mes carnets de route. Je ne peux pas faire de gentils articles bien organisés alors que le reste du temps j’écris anarchiquement tout ce qui me passe par la tête. Prague m’a forcée à revoir mon mode de fonctionnement et finalement je vais faire pour cette catégorie comme pour les autres. C’est ça où je ne vous raconterai jamais rien.
  • J’adore parler de photographie. Quand j’ai créé ce blog j’avais pour objectif d’y présenter mes projets photos, mais six mois de disette photographique m’ont amené à penser qu’en fait je n’aborderai jamais le sujet. Et finalement je réalise que j’ai toujours quelque chose à évoquer, et aussi que contre toute attente j’aime présenter mes photos et surtout expliquer pourquoi et comment (même si je rame parfois pour y arriver).
  • J’avais décidé de ne plus m’imposer la moindre ligne directrice et de suivre les sujets qui m’épanouissaient au moment où ils m’épanouissaient, et acceptant le fait que ce blog serait tour à tour spécialisé en photos, en séries télé puis en tricot. Finalement c’est comme si j’avais ma propre série, mon journal intime, et que la ligne directrice du blog, c’est moi (#captainobvious). De fait un style et un ton se sont naturellement imposés au cours des mois, et c’est assez libérateur. Quelque part j’ai l’impression de m’être créé mon personnage et de le mettre en scène (même si je ne raconte que la vérité, et rien que la vérité).

Les objectifs pour cette année à venir :

  • Continuer à m’éclater et à écrire sans filtre
  • Intégrer de plus en plus de photos à mes articles (si si, ça vient mine de rien)

Ce que j’ai vraiment compris : un blog est avant tout un espace pour être soi, parce que dans la vraie vie, c’est pas toujours évident. S’insurger, aimer, agacer, fatiguer, expérimenter, faire rêver. Sus aux blogs lisses et parfaits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *