Interlude culturel

J’ai aussi une culture musicale (2)

Difficile de se construire une culture musicale quand on est sortie avec de nombreux musiciens, tous férus de metal et surtout aptes à juger de la valeur d’une production musicale.

Il m’aura fallu un temps assez long de célibat, sans aucun musicien dans mon entourage, beaucoup de curiosité, des heures sur youtube et un abonnement à la bibliothèque municipale pour déterminer avec certitude mon genre musical.

La première des règles : ne plus rien m’imposer. Je fais en musique ce que j’ai appris à faire dans tous les autres domaines de ma vie. Si ça résonne en moi, alors oui. Si c’est objectivement bien mais que ça n’éveille aucune émotion, on oublie.

Je ne sais pas si j’aurai un jour l’occasion de partager une bande originale pour mon roman, mais si ça devait être le cas, ce morceau en ferait indéniablement partie. Il m’a aidé à m’investir sensoriellement dans une partie on ne peut plus fastidieuse à produire.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *