Interlude culturel

J’ai aussi une culture picturale (1)

Je l’avais déjà mentionné, ma plus grande découverte pragoise, ce fut la collection de photos prises par Mucha. Outre le plaisir naturel que je ressens quasi systématiquement face à des productions photographiques témoignant d’autres temps et d’autres modes de vie (mon empire pour une photo de Marie-Antoinette), quelque chose d’autre émergea. Ces photos de son studio, de tous ces artistes en communion, créant, ou juste faisant les cons (pour rendre à César ce qui est à César), réveilla un battement particulier dans mon corps. Soudain, je n’étais plus simple spectatrice de l’aboutissement de son art, j’étais immergée dans son quotidien, et cette photo en particulier, je me souviens très bien de la pensée qui fusa dans mon esprit, et peut-être même dans mon âme lorsque je la vis : c’est cette vie-là que je veux.

alfons mucha, alphonse mucha, paul gauguin, photographie alfons mucha, harmonium, studio d'artiste, art pictural, minute culture,
Paul Gauguin jouant de l’harmonium à l’atelier d’Alphonse Mucha, rue de la Grande-Chaumière, Paris, Alfons Mucha (1895)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *