Photographie

Chambre avec vue*

Décidée à faire mumuse et à lâcher un peu prise avec mes attentes en photographie, je me suis fendue de deux achats que je ne regrette pas le moins du monde : un livre sur les polaroids et l’autre sur le cyanotype (en anglais, donc si je fais exploser ma baraque pour les beaux yeux (bleu) d’un cyanotype, vous ne serez pas exagérément surpris). C’est donc au mépris de toutes les convenances que j’ai passé mon samedi à passer d’innocents pola au grille-pain, au congélateur ou sous la flamme d’une bougie.

Le livre de Rhiannon Adam décrit nombre de techniques créatives au pola que j’explore gentiment au gré des envies et des opportunités. Après avoir sorti tous les Tupperware que mon humble demeure de jeune femme pas du tout bonne à marier contenait, et les avoir éhontément détournés de leur devoir premier en les remplissant d’eau, de substances diverses et parfois hautement douteuses et avoir immergé des pola ratés dedans, et bien je me suis fait une petite journée sur le thème de la chaleur.

Quand t’as plus assez de pain pour le petit déj.

Rhiannon Adam décrit en particulier la technique du micro-ondes, mais moi je n’en ai pas chez moi et je ne voulais pas prendre le risque de bousiller celui du boulot (j’avais surtout pas envie de leur expliquer comment c’était arrivé pour être honnête). Du coup, j’ai décidé de tenter au grille-pain, en variant les températures, mais toujours sur un temps très court. J’ai à l’occasion alterné avec le congélateur, et puis essayé à la flamme d’une bougie, d’abord le cœur de l’image, puis uniquement les bords. J’ai testé de tremper dans de l’eau bouillante après un passage au congélateur, bref, je me suis amusé avec des résultats plus ou moins concluants.

Ces tortures, pour être efficaces, doivent être commises sur pola en court de développement et, de fait, pour me faire une idée assez honnête, j’ai pris neuf fois la même vue. A la base je n’avais pas l’intention de faire autre chose avec ces polas que des tests, et des prises de notes mentales afin d’exploiter ces techniques au mieux pour mes projets. Et, on ne se mentira pas, prises séparément, elles sont absolument inutiles (faut dire que c’est pas la vue du siècle non plus !). Je m’apprêtais donc à m’en débarrasser (ou à les entreposer je ne savais trop où ni pourquoi) jusqu’à ce que l’illumination n’apparaisse, et que je profite de l’occasion pour essayer une autre technique qui m’a toujours fait de l’œil, la mosaïque ! Et je trouve que d’un coup l’ensemble prend tout son intérêt !

polaroid, le grand livre des polaroids, rhiannon adam, sx70, mosaïque polaroid, destruction polaroid, polaroid grille-pain,

* à noter que ce titre est absolument mensonger puisque toutes ces vues ont été prises de mon salon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *