Interlude culturel

J’ai aussi une culture cinématographique (2)

Je me souviens n’avoir pas bien compris où voulait m’emmener Christophe Honoré ce jour-là.

Je me rappelle parfaitement de mes yeux ahuris, alors que ce que je croyais être une banale histoire cliché s’est transformée en incroyable histoire d’amour.

Je sais que j’ai acheté le CD de la bande originale directement en sortant de la salle de cinéma ce soir-là.

Je me rappelle y avoir repensé souvent, à la dernière scène de ce film. A cette phrase, en particulier.

Et puis je me souviens aussi avoir pleuré quand j’ai réalisé que mon CD était rayé, près de onze ans plus tard.

« Aime-moi moins, mais aime-moi longtemps. »

Un commentaire

  • Arielle

    J’ai essayé de trouver une autre façon de le dire, mais au fond y a-t-il plus éloquent et sincère que ces fameux mots, cœur cœur love love ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *