Photographie

La photographie : bilan à 6 mois

Oui je sais normalement quand on fait un bilan on le fait à un an mais les premiers mois furent épiques, avec de nombreuses tentatives de sabotage. Mais bon aux dernières nouvelles, je résiste…

Le matériel :

Alors on va pas se leurrer, c’est pas le domaine où j’ai eu le plus de chances ces derniers temps… Après avoir dû quitter l’appareil numérique de mon ex en même temps que mon ex (pour des raisons tellement évidentes que je ne les citerai pas), puis avoir dû renoncer à un putain d’appareil argentique géniallissime (avec cellule intégrée), j’ai honnêtement failli renoncer. C’est génial de se prouver encore et toujours qu’on est adaptable hein, mais j’ai l’impression que dès que je maîtrise assez le matériel pour enfin progresser je dois tout recommencer à zéro. Néanmoins je ne me retrouve pas sans matériel, mais uniquement de l’argentique. J’ai en ma possession :

  • un polaroid 600 ancienne génération avec lequel j’entretiens une relation amour/haine assez intense. Pour le moment je le garde plus pour les photos de vacances et autres situations spécifiques.
  • un polaroid Lomo’Instant Automat : nouveau venu dans ma collection, mon premier achat réfléchi sur lequel j’ai bûché pendant toute une nuit après avoir écumé une bonne vingtaine de blogs et avoir vérifié sur google que les photographes sérieux aussi faisaient des polas. Il m’accompagne partout mais avec ses nombreux modes il va me permettre de faire des expériences assez divertissantes même si pour le moment je l’utilise plus pour des photos de soirées et de vacances.
  • un Diana F+ de Lomography : acheté dix balles dans une brocante, c’est un appareil gadget qui m’intriguait beaucoup. Je suis un peu désarçonnée par le peu de réglages possibles, mais je me dis que c’est une bonne façon de renouer avec le côté fun de l’activité !
  • moyen format folding : un bon vieux de la vieille, bien vintage, bien classe. Chiant car sans cellule du coup je dois utiliser un posemètre et j’ai du mal à viser. Mais néanmoins, je l’aime bien ! Je l’ai acheté au départ pour de la déco, dix balles à Emmaüs. Je le mets un peu de côté pour le moment mais je compte bien me repencher sur son cas.

Puis, on m’a prêté un Miranda Sensorex a priori en parfait état de fonctionnement (à part la cellule qui est morte), il ne me reste qu’à faire une pellicule test et voir ce que ça donne. Pour le moment c’est clairement mon préféré de tous ! Je pense que c’est parce que c’est le plus proche du dernier appareil que j’ai utilisé, il ne fait pas gadget et il est clairement confortable à l’utilisation.

Ce qui me manque clairement c’est un appareil numérique histoire de faire des économies en films et en développement, et même sans ça un appareil qui soit plus pratique à trainer et que je puisse utiliser sans posemètre pour calculer la lumière. De la simplicité que diable ! Mais c’est pas encore pour cette année.

Niveau films Impossible Project est racheté par Polaroid pour les films pola, le prix ne change pas, mais j’espère que les formules seront plus stables. Certains jour le polaroid est mon appareil préféré, celui que je rêve de trainer partout avec moi, j’ai des résultats géniaux, et puis du jour au lendemain je fais des photos catastrophiques. Pareil entre le noir et blanc et la couleur, ça dépend de l’alignement des planètes et de la météo je crois… Pour l’instant ils n’ont sorti que les basiques noir et blanc et couleurs, mais j’espère que d’autres éditions spéciales verront le jour !

Je découvre également les films instax de Fujifilm. J’aime mieux qu’Impossible Project (j’aime mieux le prix aussi), je trouve les contrastes plus subtils et intéressants.
Pour ce qui est du Diana F+ et du Miranda (que des prénoms de gonzesses, vous avez vu ça !) je privilégie les pellicules couleurs car je suis assez fatiguée du noir et blanc pour le moment. Le prix du développement est à pleurer, mais il faut souffrir pour être une artiste !

photographie, bilan, 6 mois, diana f+, lomography, polaroid, lomo instant automat, miranda, sensorex, polaroid 600, impossible project, folding, moyen format, kodak, fujifilm, instax, films, pellicules, matériel, numérique, argentique, professeur, cours de photographie, instagram, philoménal phenomène,
La dream team

Les cours :

Je vais devoir composer sans prof. La bonne nouvelle c’est que je suis assez autonome et que je lis pas mal de mon côté. J’ai un petit carnet que je remplis par thématiques. Je pense également avoir acquis les bases suffisantes pour savoir quoi approfondir. Par contre ce qui va clairement me poser problème c’est de trouver quelqu’un qui me donne un regard extérieur professionnel pour m’aider à m’améliorer en technique.

Les projets :

Bon, n’ayant plus d’appareil me permettant de continuer sur mes projets actuels je laisse tout tomber et je reprends un peu tout à zéro. De fait je suis plus en phase exploration de mon matériel avec expérimentations sur les copains. Je me suis fait un petit défi de l’automne, mais rien de bien folichon. Des idées émergent tranquillement, rien de bien concret, à voir. La priorité est de ne pas renoncer, de m’amuser et de remplir mon compte instagram.

Les découvertes majeures :

Non mais les réglages primordiaux en photographie, notamment l’ouverture et la vitesse… ok c’est la base mais quand même ! L’utilisation du posemètre, le développement d’une pellicule noir et blanc, les rayogrammes, les sténopés, les différents courants en photo qui m’ont permis de comprendre les différents courants dans toutes les branches artistiques possibles. J’ai ouvert beaucoup de portes ces six premiers mois, y a pas à dire !

Un commentaire

  • Joël

    Sur le groupe Holg4, ton bonheur tu trouveras !
    Avec ton Diana, une autre façon tu découvriras.
    Toi seule face à ton appareil, une bonne prof tu seras !
    Et pour les sujets et le « style », ton imagination fera !
    Philo mènera, et se lassera aller surtout ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *