Vie culturelle

J’ai regardé l’intégrale de Stranger things (deux fois)

Tu te rappelles quand sur mon ancien blog je racontais ma vie et que ma vie c’était surtout et beaucoup des séries ? J’avais 24 ans, cinq ami(e)s, je passais mes week-ends à Paris et à Besançon, je regardais séries sur séries (et j’avais même pas Netflix à l’époque) et je parlais que de ça. Des fois, en relisant mon ancien blog, je me dis que j’avais vraiment pas de vie. Des fois, quand je vois la vie que j’ai maintenant, je me dis que j’avais tout compris. Que t’as pas besoin d’avoir trente potes si t’as les bons, que tu peux pas être disponible tout le temps, partout, pour tout le monde. Que si ton caractère c’est de t’enfermer six mois par an avec ton ordinateur, ton boulot en retard et des bouquins pour toute une vie, c’est pas bien grave. Que c’est bien dommage que le monde ne comprenne pas qu’on ne devient pas auteur/photographe en sortant en permanence, et que si t’as pris des week-end de quatre jours c’est pour bosser et pas pour te tourner les pouces dans des parcs, mais bon en même temps, hein, t’as peut-être passé l’âge d’expliquer tes choix de vie aussi, non ? Que t’as le droit de pas être dispo tout le temps sur messenger, ça fait pas de toi une mauvaise amie, que t’as le droit de pas avoir envie de parler ou de voir des gens, parce que du coup quand tu les vois, au moins ils savent pourquoi t’es là. Que t’as plein de potes et que c’est bien de leur donner du temps à tous, mais que ta meilleure pote c’est toi, et que c’est elle qui en a le plus besoin, de temps.

Alors je vais pas te mentir, le truc qui me fait le plus kiffer dans ma vie en ce moment, et bien c’est Stranger things. J’ai aimé la saison 1 mais la 2 alors là wahou, je me la suis refaite deux fois, et d’affilée. Même que des fois je me mets un épisode en fond sonore pendant que je rédige mes bilans à la con. Je comprends rien et j’écoute pas vraiment, mais j’ai l’impression d’être avec de vieux potes. Je fais tout de même une pause dans mon boulot pour me refaire mes scènes préférées de la saison, revoir mes couples chouchous, et puis après quand j’ai envie de changer l’ambiance, je mets la b.o. de la saison 1, puis de la saison 2, et je bénis les gens qui n’ont que ça à faire de leur vie que de faire ce genre de compils. Je danse dans mon salon, je saute, je cabriole, et c’est pas comme si j’étais vraiment inquiète de conserver de bonnes relations avec la voisine du dessous. Puis je file sur tumblr ou deviantart et j’écume toutes les pages de fanarts que je trouve. J’assume ma passion totale et inconditionnelle pour le non-intellectuel du lot, je miaule et m’ébaubie devant la cuteness d’Eleven et Mike, et je m’en fous qu’ils aient douze ans, c’est mon couple préféré du moment et puis c’est tout. Je ricane, je rigole, je me refais les derniers épisodes dans le noir, je savoure la référence à Jurassic Park, je me glorifie d’en avoir au moins capté une alors que bon, fille des années 80, je devrais toutes les avoir. Mais tant pis.

Oui, j’hiberne. Et les mecs, c’est putain de bon.

stranger things, stranger things 2, dustin, steve harrington, hibernation, eleven mike, asociale, ras le bol,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *