Style

J’ai un badge « J’aime Gorge de Loup »

Ce qui est un peu une hérésie quand tu sais que dans ma famille on est croix-roussiens par conviction depuis deux générations au moins (j’ai un chat maintenant, la deuxième génération est officiellement en marche), et que je me sens tellement croix-roussienne qu’il m’arrive d’avoir des échanges aussi improbables que :

« Et tu viens d’où ? »

« Lyon. Et toi ? »

« Moi je suis du sud de la France mais ça fait quinze ans que je vis à Lyon. »

« … »

(Ça fait moins de 5 ans que je vis à Lyon et je suis à la limite de me balader dans la rue avec un fanion « Croix-Rousse Libre ».) (J’ai potentiellement un souci identitaire, je ne le nierai pas.)

Du coup, quand mon pote a débarqué avec son badge « J’aime Gorge de Loup » (quartier dans lequel je suis passé trois fois pour prendre le métro) (qui ne rentre même pas dans mon top 3 des meilleures stations de métro de France) (mais aucune station de Lyon n’y rentre de toutes façons) (on peut être chauvin et réaliste), je ne te cache pas que j’ai été un peu interloquée. D’abord parce que j’ignorais qu’un quartier comme Gorge de Loup eut besoin qu’on l’aime (j’ai bien entendu dire que Valmy était le futur Guillotière, lui-même étant les nouvelles Pentes, mais quand tu tapes « Gorge de Loup Lyon » sur google, et bien même google n’a pas l’air d’être au courant qu’il ne s’agit pas juste d’une gare). Mais après j’ai beau être snob, il faut savoir que j’aime les badges à peu près autant que les tote-bag et que, au final, comme ce n’était pas marqué « J’aime Montplaisir » (aucune personne censée n’aime le 8ème de toutes façons, et non Montplaisir n’est pas le nouveau Croix-Rousse), je n’ai vu aucune raison de ne pas le porter.

gorge de loup, lyon, chauvinisme, lyon 9, vie de quartier, lyon, croix rousse, valmy, montplaisir, badge, badge addict,
Tu remarqueras que, de façon exceptionnelle, mon manteau et mon badge sont parfaitement assortis à mon écharpe. Profite, ça arrive moins souvent qu’une éclipse de lune rouge.

Et tu sais quoi, le plus inattendu, c’est que je l’aime vraiment ce badge. Déjà parce qu’il est rouge, qu’il ne passe pas inaperçu, qu’il interloque (mais elle aime une gare ?) et surtout, oui surtout parce qu’il répond parfaitement à  mon amour des accessoires sybillins. En plus grâce à lui ma relation avec le vendeur du Leader Price a pu avancer d’un grand pas : quand il a vu mon badge et m’a demandé « Il y a des fans de Gorge de Loup ? » (question pertinente s’il en est. J’aimerais bien rencontrer le créateur de ce badge et avoir une petite discussion avec lui autour d’un verre d’ailleurs, si tu veux tout savoir).

Je te mentirai si je refusais d’avouer que mon côté bobo-du-plateau (si ça existe) ressent une espèce de plaisir chelou à déambuler en arborant fièrement mon amour pour un quartier si peu hype. Ce qui, quand y songe, est un peu le summum du hype.

J’ai définitivement un problème de snobisme.

Crédits photos : philomenalphenomene.fr (si je te jure)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *