Journal de pousse

J’ai décidé de me laisser pousser les cheveux

Il a déjà été établi que j’avais une obsession pour les cheveux des autres, mais selon une étude récente, il s’avère que pour les miens aussi. Les gens qui me connaissent personnellement le savent, j’ai une passion dévorante pour la beauté et les fringues. J’aime avoir du style et l’opinion des gens sur le sujet, laisse-moi te dire que je m’en tape complètement. De base, les gens qui ont du mal à comprendre que tu puisses avoir un avis sur le dernier mascara de Chanel et dévorer Aragon en une nuit, ça ne m’intéresse pas vraiment (surtout qu’en général, bizarrement, ce sont très exactement ceux qui me jugent parce que « quoiiiiii tu ne connais pas ce groupe tellement underground ?« )*. Toujours est-il que j’alterne de façon très saine des obsessions sur les produits de soins, la belle parfumerie, le maquillage ou la garde-robe idéale, fouinant le web, harcelant mes amis jusqu’à dénicher LE produit ou LA fringue qui viendra trôner fièrement sur mon lavabo ou dans mon placard pour les trente prochaines années, forgera mon style à l’image de ma personnalité et fera passer ma rencontrer avec l’Homme de ma Vie pour une pacotille**. Et bien en ce moment, c’est les cheveux.

Après 7 ans de cheveux courts, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et les plumes, pour finir en apothéose par une découverte épanouissante de la blondeur, j’ai décidé qu’il était temps de raccrocher, de faire acte de bravoure et de patience, et de se laisser pousser les cheveux. Sur le coup ça m’a un peu énervée parce que j’avais eu un débat un peu musclé avec un pote sur le potentiel sexy du cheveu court sur une femme et que, par pur acte de provocation***, j’allais me faire une coupe mega courte. Mais ma coiffeuse n’a pas voulu et 3 semaines plus tard j’avais la révélation : je voulais m’attacher les cheveux (et je remercie ma coiffeuse, au passage).

 

cheveux, cheveux longs, journal de pousse, produits naturels, routine cheveux, produits de beauté, soins, bio, nature, René Furterer, Complexe 5,eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
Avril 2010, deux mois avant que je ne me coupe les cheveux de façon quasi définitive. C’est ma longueur maximale atteinte à ce jour. Les boucles sont naturelles mais pas toujours aussi bien dessinées !
cheveux, cheveux longs, henné, journal de pousse, produits naturels, routine cheveux, produits de beauté, soin, bio, nature, René Furterer, Complexe 5, eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
Juillet 2011, on passe du côté court de la force et on démarre la grande ronde des hennés. J’en aurai essayé un bon paquet avant d’arrêter quelques années plus tard !
cheveux, cheveux longs, journal de pousse, produits naturels, hennés, colorations, tie and dye, routine cheveux, produits de beauté, soin, bio, nature, rené furterer, complexe 5, eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
Novembre 2014, on arrête les hennés et on tente le ton sur ton violine sans ammoniaque. Premier pas dans les colos, mais on garde le court !
cheveux courts, cheveux blancs, cheveux, cheveux longs, journal de pousse, produits naturels, routine cheveux, produits de beauté, soin, bio, nature, René Furterer, Complexe 5, eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
Avril 2015, un pas décisif dans les colos, on rentre dans le coloré ! J’en profite pour essayer de récupérer ma couleur naturelle sur les racines après 4 ans de hennés. Bonne nouvelle, j’ai pas de cheveux blancs. Mauvaise nouvelle, c’est un peu terne et plus clair que dans mon souvenir.
cheveux longs, cheveux courts, henné, cheveux, journal de pousse, produits naturels, routine cheveux, produits de beauté, soin, bio, nature, René Furterer, Complexe 5, eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
Octobre 2015, j’aime bien la décolo un peu rousse sous les mèches rouges à cause du henné, tout le monde pense que j’ai fait un truc spécial et trouve que ça me va bien du coup je garde et j’essaie de laisser pousser un peu.
cheveux, cheveux longs, cheveux courts, henné, journal de pousse, produits naturels, routine cheveux, produits de beauté, soin, bio, naturel, René Furterer, complexe 5, eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
Juin 2016, je redécolore un peu plus, je teinte la colo turquoise, j’ajoute des plumes. Mais le long ne dure pas non plus cette fois !
boucles, cheveux, cheveux longs, cheveux courts, tie and dye, cheveux longs, journal de pousse, produits naturels, routine cheveux, produits de beauté, soin, bio, nature, René Furterer, complexe 5, eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
Juin 2017, le mi-long me convient parfaitement et j’y reste depuis quelques temps, ça tombe bien mes cheveux refusent de pousser ! Je tente le tie and dye et je remets des plumes ! (les boucles, c’était pour le brushing du jour)

J’en profite pour revenir sur la notion d’acte de bravoure. Il faut savoir que, comme 99% de la population, j’entretiens une relation amour/haine à mes cheveux, et que comme 100% des humains de mon appartement, je ne suis pas du matin et je n’aime pas exactement passer des heures à me coiffer dans une recherche vaine de style (dixit la fille qui plus haut prônait la joie du bonheur de travailler son style, tutafé). Du coup j’étais plutôt du genre à demander un truc qui tenait en place tout seul et ne nécessitait guère plus qu’un shampoing et un coup de peigne au réveil. Mais j’ai pris mes bonnes résolutions en main, j’ai décidé qu’on n’avait que les limites qu’on s’imposait (et j’ai tendance à penser que c’est vrai, mais là on parle de cheveux quand même), et je me suis lancée dans un grand programme de réhabilitation capillaire.

J’ai commencé à écumer les blogs, à grappiller les conseils à droite à gauche, à noter ce que j’avais envie d’essayer et ce qu’il était inutile de mettre en place parce que je me connais et que je savais que ça allait vite me gaver. Et m’est venu l’envie de partager mes objectifs avec vous et de faire un journal de pousse. Oh, maintenant je ne m’engage plus à rien, je ne propose ni dates ni délais car vous le savez, et moi aussi, je poste ce qui me passe par la tête quand ça me passe par la tête, et peut-être bien que vous n’entendrez plus jamais parler de mes cheveux avant la prochaine décennie !

Venons-en donc à ma routine : à l’heure actuelle je me fais un shampoing tous les deux jours (oui je sais c’est maaaaaaal) sauf quand je ne me socialise pas du week-end (mais c’est rare) auquel cas je pousse parfois jusqu’à quatre jours (non je ne me lave pas les cheveux pour le vendeur du Leader Price, je sais qu’il m’aime telle que je suis). Avant mon shampoing, une à deux fois par semaine, selon le temps dont je dispose le matin, j’utilise le complexe 5 de René Furterer que je mets sur mes racines puis je masse et je laisse poser 15 minutes. J’en suis vraiment ravie, je l’utilise en cure depuis plusieurs années et à chaque fois les résultats sont spectaculaires ! Quitte à attendre 15 minutes, j’en profite pour faire poser de l’aloe vera sur mes longueurs (je vous l’ai dit, il faut que ça soit rapide et efficace) pour les hydrater. Ensuite je passe donc au shampoing, j’en fais deux, d’abord le Klorane à la pulpe de cédrat. Je le trouve un peu agressif pour mes cheveux sur le long terme mais j’en suis assez satisfaite pour ne pas le transformer en savon à pinceaux (aka le cimetière des shampoings de merde). Je termine donc tranquillement mon flacon (je dis tranquillement parce que vu la contenance, faut pas être pressé) et je couple à un shampoing recommandé par ma coiffeuse (que je recommande car elle est formidable) : le BC excellium repulpant de Schwarzkopf. Et je reconnais qu’il me fait le cheveux bien soyeux ! Avant je me mouillais les cheveux chaque jour, histoire de restructurer ma frange, mais maintenant j’ai découvert les vertus du shampoing sec ! J’en ai essayé plusieurs, Batiste, Klorane… et j’ai toujours été déçue jusqu’à ce que ma super coiffeuse (oui encore elle !) me mette entre les mains le Refresh Dust Osis de Schwarzkopf professionnel, et je suis épatée ! C’est bien la première fois que je tombe sur un shampoing sec qui fait un job satisfaisant et me permet vraiment d’espacer les shampoings (bon juste d’une journée en ce moment, mais je suis dans une sale période on va dire). Après le shampoing je pschitte (admire le vocabulaire de pro) de l’eau florale de camomille pour l’hydratation (tu le sens que c’est mon obsession du moment ?) pas tellement par choix mais parce que c’est celle qu’on m’avait conseillée pour la peau et qu’un jour, en lisant l’étiquette de la bouteille (je fais des choses bizarres quand je m’ennuie), j’ai constaté que c’était bien pour les cheveux, a fortiori pour les éclaircir (ma deuxième obsession du moment). Et pour finir, j’applique ma crème lactée sans rinçage de chez Denovo dont je suis très heureuse et dont je ne pense pas me séparer. Et bien ! beaucoup de blablas pour une routine qui est au final simple rapide et efficace !

Au niveau des changements je voudrais remplacer le complexe 5 par des huiles essentielles intégrées directement au shampoing. Je souhaite également espacer mes shampoings au maximum et j’ai quelques pistes intéressantes pour ça (masques au rhassoul, shampoing sec, passage à un shampoing sans sulfates) et je compte essayer quelques masques pour stimuler la pousse du cheveu, mais tout en gardant à l’esprit que j’aime la rapidité et l’efficacité et que si ça devient contraignant, je ne suis pas et de fait tous les bénéfices sont perdus. Donc je cherche avant toutes choses une routine saine pour les cheveux à laquelle j’ajouterai des masques de façon occasionnelle selon la motivation du moment. Et puis je suis bien tentée pour me refaire un tie and dye, mais je voudrais attendre qu’ils aient un peu poussé, donc en attendant je vais tester les masques au miel et on verra bien. Quant aux coiffures… Bien sûr que dans l’idéal je rêve de me faire des coiffures de fou, mais j’aime toujours pas me lever le matin alors et bien… on va dire que je vais devenir une grande pro du chignon haut coiffé décoiffé !

boucles, cheveux, cheveux longs, cheveux courts, tie and dye, cheveux longs, journal de pousse, produits naturels, routine cheveux, produits de beauté, soin, bio, nature, René Furterer, complexe 5, eau florale, camomille, shampoing sec, denovo, crème lactée, klorane,
38 cm au 30 novembre. On est pas sortis du sable.

C’est parti pour une longue traversée du désert, donc. Et pour répondre à votre question, oui je fais un journal de pousse principalement pour éviter de craquer un jour et d’aller me faire couper les cheveux sur un coup de tête. Mais ça peut quand même arriver, on est bien d’accord.

il a déjà été établi que je n’avais aucune culture musicale et que je m’en fichais complètement. Si tu as un problème avec ça, tant pis pour toi

** oui, j’exagère.

*** 30 ans, l’âge de la maturité.

3 commentaires

  • Aquatta

    Moi aussi j’veux me laisser pousser les cheveux sauf que ça fait bientôt 3 ans et ça pousse paaas 🙁 Ou alors quand ça pousse je suis obligée de couper parce qu’ils sont tout abîmés (merci le combo cheveux bouclés, secs et fins)… Et j’ai lu qu’apparemment le jus de gingembre permet de doubler la pousse 🙂 Faudrait que je me renseigne un peu plus et que je tente, mais du coup j’te fais passer l’info 😉

    • Philoménal Phénomène

      René furterer c’est top et peut-être que tu les nourris trop et que tu les hydrates pas assez ?
      Et du coup moi j’ai acheté de l’huile essentielle de gingembre justement !! le jus ça a l’air tellement compliqué à faire mon Dieu ! On se tiendra au courant sur les effets héhéhéhé 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *