Vie culturelle

Un auteur perdu chez les cowboys ténébreux

On m’a souvent demandé de raconter l’atmosphère du roman sur lequel je travaille, et chaque fois je me perds dans des descriptions alambiquées, sans jamais parfaitement arriver à mettre le doigt sur ce que je recherche. J’ai bien essayé de créer la playlist parfaite pour m’en imprégner, et surtout transmettre ce climat spécifique, mais là encore j’ai dû renoncer. Car il y avait bien des musiques qui correspondaient à un instant précis, mais rien qui ne décrive l’ambiance générale. Et puis, la semaine dernière, errant comme une âme en peine sur youtube, désespérément à la recherche de quelque chose de neuf à écouter (un problème assez récurrent dans ma vie, si tu veux tout savoir), je suis tombée là-dessus :

Alors pour ceux qui se demandent, c’est exactement comme ça dans ma tête.

On ne le dira jamais assez, mais je révère les gens qui s’emmerdent à faire des paylists pour que des glandus comme moi n’aient pas à s’en charger.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *