Interlude culturel

Si t’écoutes les personnes qui dorment les rêves n’arrivent jamais

J’arrête d’arrêter, j’abandonne l’abandon
Si j’dois finir une seule chose c’est cette putain d’chanson

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *