Vie intérieure

Et sinon quoi de neuf ?

Dieu que je hais cette question. Chaque fois qu’on me la pose, je sens une espèce de panique m’envahir. C’est trop flou, trop vaste, et je ne vois pas ce qu’on attend de moi. Le boulot ? les amis ? le sexe ? la famille ? les sorties ? les projets ? l’hygiène de vie ? les rencontres idiotes ? les lectures ? le ciné ? les séries ? Au final j’ai l’impression que c’est la question des gens à qui on a rien à dire. Je sais pas moi, demande-moi si j’aime bien la danse, si j’ai mangé un truc fabuleux ces derniers jours, le nom de l’acteur qui me fait fantasmer en ce moment et je ne travaillais pas qu’est-ce que j’adorerais faire de cette semaine à venir ! Demande-moi quel sera mon prochain voyage, comment avance mon roman et quel sera mon premier projet photo quand j’aurai enfin mon appareil numérique. Demande-moi si la neige me manque et pourquoi je m’acharne à porter des chemisiers avec des gilets tout légers alors que clairement, et bien il fait froid, dehors.

Peut-être que c’est moi le problème au fond, mais je me rends compte qu’avec mes meilleurs potes, jamais je ne leur dis bonjour, ni ne leur demande comment ça va, tu fais quoi ce soir et quoi de neuf. Je balance les infos en vrac, ils font pareil, souvent on ne sait pas ce qu’on fait de nos soirées mais on connaît nos pires dérives alimentaires, la couleur de nos sous-vêtements et absolument tout ce qui nous donne des boutons (et je ne parle pas d’allergies alimentaires mais humaines, si tu vois ce que je veux dire).

Parce que si tu voulais vraiment savoir quoi de neuf, je te dirais qu’en vrac, mon chat vient de se faire castrer et je le retourne six fois par jours pour vérifier qu’il ne fait pas d’infection, ce qui pourrait me faire passer pour une bonne mère si je n’avais pas oublié de lui donner ses anti-inflammatoires ; j’ai envie de me mettre en jupe tous les jours, ce qui tombe bien vu que j’ai donné toutes mes jupes l’an dernier ; j’ai trouvé un super spot pour acheter des éclairs au café sans gluten ; toutes mes culottes ont des trous et heureusement que c’est les soldes ; j’ai une obsession pour les pâtes au saumon ; j’ai décidé de repeindre complètement ma chambre ; j’ai donné l’adresse de mon blog à ma prof de danse pile le jour où j’ai posté des photos des couilles de mon chat ; j’ai pris 4 kilos et j’ai acheté un justaucorps et non ces deux informations ne sont pas compatibles ; je ne jure plus que par le rouge à lèvres rouge ; j’ai reçu mes sacs d’aspirateur et je ne suis pas sûre que ce soit normal que ça me fasse autant d’effet ; j’ai acheté un fer à friser pour me faire des boucles le matin sauf que le matin, je préfère dormir ; j’ai pris un verre en terrasse il y a deux jours et depuis je crève de froid ; mon chat a vu plus d’hommes nus que moi en 2017 ; j’en ai marre des groupes et je préfère les cafés à deux pour renouer avec mes potes (et après j’ai froid) ; j’ai appris à jouer aux échecs et j’A-DORE ; mon parfum de glace préféré en ce moment c’est la châtaigne, même si je sais qu’il fait beaucoup trop froid pour manger de la glace ; ça fait deux week-ends que je ne sors pas de chez moi par choix et c’est TROP. BIEN ; je suis fascinée par la façon dont les couilles rapetissent après l’opération de mon chat et je me demande si ça ferait pareil chez un homme et dans quelles proportions ; j’ai enfin écrit un à propos qui me convienne pour mon blog ; j’ai découvert que le lâcher-prise fonctionnait autant avec les hommes qu’avec les fers à friser ; j’ai commencé une cure de nettoyage du foie, et non seulement ça brasse sa mère niveau émotionnel, mais en plus ça brasse au niveau du bide et pour ne pas te mentir, j’ai renoncé à avoir une peau nette et douce pendant les trois prochaines semaines ; des fois avec mon chat on s’engueule en miaulant, et ça me fait rire, et je me dis que jamais je pourrais faire ça si je vivais avec quelqu’un ; vivre avec des gens me manque pourtant, et ça fait quelques semaines que je me dis que ce serait formidable que certains de mes meilleurs amis viennent sur Lyon pour pouvoir se lancer dans une coloc.

Du coup j’ai simplement répondu que je m’acclimatais bien à mon nouveau boulot et que mon chat se remettait de sa castration.

Non, vraiment, j’aime pas cette question.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *