Les hommes et moi

Mon cerveau en a marre du célibat

Je le sais parce que ça fait plusieurs fois qu’il essaie de me pousser au rêve érotique avec des potes (que j’aime bien, certes, mais on va se calmer quand même), histoire de me défocaliser de ma focale. A chaque fois mon inconscient ajoute des subtils « mais on s’en fiche que tu couches avec eux même si tu t’intéresses à quelqu’un d’autre, t’es pas avec que je sache », des fois que le message manquerait de clarté.

C’est vrai que le célibat me gonfle un peu, mais je crois que contrairement à mon inconscient je gère encore relativement l’affaire. Parce que lui, niveau subtilité, il commence à s’égarer quelque peu.

« On s’en fout de son intellect. »

« On s’en tape qu’il ait de beaux cheveux. »

« Sérieusement, c’est pas grave. »

« Et oui oui c’est bien l’amour, mais bon ça fait pas tout non plus. »

« Non, vraiment, on s’en fout. »

« Regarde lui aussi il est bien. »

« Mais si, je suis sûre que si t’essaies vraiment ça peut le faire. »

« Allez. Un petit effort. »

« Sérieusement. On te demande pas de te marier avec non plus, hein. »

« Je suis sûr qu’il est très bien tout nu. Et en plus regarde il a (encore) des cheveux. »

« Non, mais vraiment. »

« Arrête de nous gonfler. »

« Et trouve-toi un mec, putain. »

« Non mais c’est pas possible quand même. »

« Bordel. »

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *